Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

18-20 juillet : en route vers Gdynia

IMG_3299 IMG_3299  

pour les Kremowka, Boniek et Szopen, le moment est venu de quitter Budapest! Une étape qui aura apporté beaucoup d'émerveillements et une ambiance sentant déjà les JMJ ! Nous remerçions une dernière fois soeur Martha avant de nous séparer. Un car rejoindra la route Wojtyla dans les montagnes, l'autre rejoint Monseigneur Garnier à Kalwaria Zebrzydowska

Au passage, une traversée de la Slovaquie qui ne restera pas gravée dans les mémoires.....

 

 

 

JMJ19 20-21 JMJ19 20-21  

Les Wojtyla, après une longue marche sous la pluie les accueillent à Zakopane. Une veillée permet à chacun de raconter ce qu'il a vécu dans "sa" route. Beaucoup sont heureux de se retrouver et de partager, le lendemain, un journée de marche. D'autant plus que la pluie a enfin décidé d'aller voir ce qui se passe ailleurs, et que le soleil pointe presque le bout de son nez. Stéphane, 28 ans, parle d'une journée très enrichissante et d'émotion dans un superbe décor naturelle entre rivière et montagne.

 

 

 

JMJ19 20-34 JMJ19 20-34  

Jeanne, 17 ans, raconte, elle que Chaque jour est marqué de moments très forts, comme aujourd'hui car nous avons prié au coeur des montagnes. Ce qu'il y a aussi de drôle c'est de voir comment on intrigue les passants.
J'ai beaucoup aimé la marche, elle nous a permi de faire connaissance et et à la fois de nous centrer sur l'effort, nos pensées, sur les pas de JP II ...​

 

 

 

 

 

JMJ19 20-8 JMJ19 20-8  

Pour Emilien, 17 ans, l rencontre des différentes routes a été un vrai bonheur :  On a pu faire connaissance avec d'autres personnes ou retrouver celles qu'on connaissait déjà. La rando s'est très bien passée dans un esprit d'entraide et de solidarité, même les personnes en difficultés n'étaient pas mises de coté.

Elise, 17 ans, d'Avesnes sur Helpe raconte : J'ai beaucoup aimé la marche et principalement son retour car j'ai sympathisé avec plus de monde. Au départ, le fait que d'autres routes nous rejoignent la cohésion a été difficile et puis on a appris à se connaitre et ils sont cool !

 


 

 

 

Après cette belle journée de marche, nous repartons pour Kalwarya Zebrydowska.

Deux groupes se forment ensuite, mélangeant toutes les routes : l'une part pour Auschwitz, et l'autre pour le sanctuaire de Czestochowa. Deux lieux si marqués d'Histoire pour le peuple Polonais. Un lieu de désespoir, et un lieu d'espoir. 

Clément raconte son expérience à Auschwitz : Ce camp tristement célèbre fut très enrichissant et tres marquant, j'ai pu y retrouver notamment certains noms de ma famille sur les registres. L'ambiance est pesante mais notre devoir de mémoire nous y oblige.

Pour Choukri, 16 ans, qui a vécu en Syrie, celui lui rappelle de mauvais souvenirs de ce qui se passe en Syrie. Cela peut nous aider à comprendre que quel que soit le lieu, nous devons tout faire pour que la paix soit plus forte que la haine.

 

JMJ eveque 1 JMJ eveque 1  

A Czestochowa, Anaelle, 18 ans, de Berlaimont explique : nous avons continué notre route des JMJ en passant par Czestochowa, grand lieu de pèlerinage pour tous les polonais, c'est un peu le Lourdes polonais. Il s'agit de la vierge noire de Josna Gora, beaucoup de pèlerins étaient réunis pour prier. Le lieu était vraiment magnifique. Nous avons eu la chance de célébrer la messe dans une chapelle avec Monseigneur Garnier.

 

 

JMJ19 20-1 JMJ19 20-1  

Les Kremowka ont aussi eu la chance de passer par le musée Popieluyzko. Pierre, 20 ans, de Bavay, raocnte : Ce matin nous nous sommes rendus au musée dédié au bienheureux Jerzy POPIELUZKO. Ce lieu est assez prenant car dès l'entree, il nous est présenté la tombe du prêtre. Sa vie et l'ensemble du musée nous ont été présentés par 'Monsieur Darek'. Une présentation, qui par sa qualité et par le fait que ce monsieur y mette tout son coeur, nous a permis de 'vivre' aux côtés du père POPIELUZKO.
 

 

 

JMJ 1920 2 JMJ 1920 2  

 

 

 

Quant aux Gdanskrakow et aux Popieluzko, ils prennent la route depuis Raismes après une célébration d'envoi présidée par l'abbé Mathieu Dervaux, le doyen de Cambrai.

Article publié par Marie Payen • Publié Mardi 19 juil 2016 • 2275 visites

Haut de page