Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Qui peut aller aux JMJ ?

Y a-t-il des conditions spécifiques ? un âge ? faut-il être catholique et baptisé ? confirmé ? prêtre ? religieuse ? toutes les réponses ici :)

Les JMJ sont ouvertes à tous les jeunes ! ce sont en effet les "journées mondiales de la jeunesse" !

Pour que tout se passe bien néanmoins, quelques conditions sont à respecter :

 

  • L'âge minimum :


Avoir 16 ans révolus au premier jour des JMJ (le 13 juillet 2016). Chaque personne mineure (à partir de 16 ans) doit avoir un adulte majeur responsable. Cet adulte est le garant vis-à-vis des autorités ainsi que des responsables du pèlerinage de l'attitude et des faits et gestes du mineur. Il doit ainsi le suivre dans les différents ateliers (il doit bien sûr choisir la même route que le mineur dont il est responsable), notamment à Cracovie lors des festivals de la jeunesse par exemple. 

 

Chaque majeur ne peut être responsable que d'une personne mineure.


C'est au jeune mineur de trouver son adulte responsable. Il faut toutefois que le majeur soit bien conscient des engagements qu'il prend en étant responsable d'un mineur.

 

Rôle du référent majeur vis à vis de mineur accompagné lors des JMJ 2011

Un mineur, dans le cadre de la loi française, est sous la responsabilité de ses parents ou de son responsable légal, et sinon, dans le cadre de vacances, sous celle de l’état qui peut déléguer sa responsabilité. En acceptant d’être référent majeur d’un mineur du même groupe, la personne majeure accepte d’exercer cette responsabilité. Il s’engage à prendre les moyens néces- saires afin d’exercer la sécurité du mineur.

 

Ainsi :

- un mineur doit toujours être avec au moins un adulte (dans les transports, les accueils, les festivités etc.)
- le mineur doit être logé dans le même bâtiment que son majeur référent (le mineur et le majeur doivent donc être de même sexe ou appartenir à la même famille).
- S’il n’est pas avec son référent majeur, le référent doit néanmoins systématiquement savoir avec quel majeur il est (en lui demandant d’être garant) : le mineur doit donc prévenir son référent majeur.
- Le référent doit connaître le programme du mineur pour pouvoir le retrouver si besoin est.
- Il doit s’assurer chaque soir qu’il est bien rentré, etc. (sinon, c’est lui qui le recherche)
- s’il suit un traitement médical, il doit veiller à ce que le mineur le suive (dans l’euphorie, on peut oublier parfois...)

 

Cela peut sembler compliqué, mais sur place si ET le mineur ET le référent vivent simplement les JMJ avec leur groupe (avec un peu d’attention aussi) il n’y a rien de très contraignant. Par contre, dès que l’on choisit de n’en faire qu’à sa tête et ou de faire des exceptions, cela peut vite devenir dramatique : en acceptant cette responsabilité, le référent majeur s’engage à prendre les moyens de la mettre en œuvre (en cas de problème, il n’est responsable civilement et pénalement que s’il n’a pas engagé les moyens cités précédemment). 

 

Et si tu n'as pas encore 16 ans en juillet 2016... Tu ne peux pas rejoindre les pèlerins qui iront à Cracovie, mais les prochaines JMJ seront formidables aussi !

 

  • L'âge maximum :


Avoir moins de 30 ans au 13 juillet 2016. Si tu as plus de 30 ans, une manière de participer à ces JMJ est d'être dans l'organisation. Néanmoins, le quota des places est limité, car c'est avant tout un évènement pour les jeunes. Il faut savoir aussi que les conditions de vie sont rudimentaires (beaucoup d'attente debout, couchage sur tapis de sol dans des classes etc.) et que nous ne pourrons pas bénéficier de "conditions particulières" !

 

  • Et si je ne suis pas catholique ?


Organisées par l'Eglise catholique, les Journées Mondiales de la Jeunesse sont ouvertes à tous ! Créé(e) par Dieu, tu partages nos désirs et nos rêves, nos interrogations et nos doutes. "Catholique" signifie universel : nous ne sommes donc pas si différents ! Si tu es es prêt(e) à partager ton expérience personnelle, que tu respectes l'autre dans son intégrité, que tu as le désir de vivre quelque chose de vrai et fort avec d’autres jeunes de ta génération et du monde entier alors, catholique ou pas, tu as ta place au JMJ. Après tout ce sont les journées mondiale de la jeunesse.... pas seulement de la jeunesse catholique !!! Alors ose donc la Rencontre ! Viens, et vois !

 

Capture drecran 2015-06-30 a 21.33.30 Capture drecran 2015-06-30 a 21.33.30  
 

 

Article publié par Marie Payen • Publié Lundi 01 juin 2015 • 9335 visites

Haut de page